Contenu de l'enseignement dispens au GEPALM d'aprs Francine Jaulin-Mannoni

Lexpression logico-mathmatique voque des contenus spcifiquement scolaires et ne rend quimpartialement compte de lenseignement qui se dispense au GEPALM (Groupe dEtude sur la psychopathologie des activits logico-mathmatiques). Voir l'historique sur le site www.gepalm.org 
En effet, beaucoup plus quune finalit (le but des apprentissages) la logique et les mathmatiques sont, dans cet enseignement, un outil pour la comprhension de ce qui est vritablement notre objet : la filiation des structures de la connaissance et plus particulirement ce qui touche la construction du rel. Ce qui, dune manire gnrale, nous renvoie essentiellement lensemble de luvre de Piaget.
Jajouterai que le but essentiel de notre travail nest certainement pas linsertion scolaire, (bien que celle-ci, videmment, reste, bien des points de vue, une chose extrmement importante).
En effet, llaboration des structures de la connaissance ( condition dtre relle et assume) est libratrice, car elle constitue une appropriation du monde par la construction intrieure de modles. Inscrivant lhomme dune manire particulire dans lordre universel, la connaissance est libert, elle est possession, elle est force.
Je voudrais faire deux  remarques: Evitons dtre totalitaire et rducteur :
Partons dune image: un tabouret tient sur trois pieds. Si lun des pieds manque, le tabouret ne tient pas. Cela ne veut pas dire que celui-ci reposait sur cet unique pied. De mme, un individu dont les structures de pense sont faibles, voire peu prs inexistantes, est un individu qui ne se construira pas normalement et qui est en grand danger. Cela ne veut pas dire que tout, en matire dtude de lhomme, soit rductible cette analyse.
En particulier, il doit tre parfaitement clair que leur incontestable efficacit ne fait pas pour autant des techniques qui senseignent au G.E.P.A.L.M. une sorte de gadget miracle suppos rsoudre tous les problmes. Il appartient chaque praticien de se former dans de multiples domaines et davoir (autant que la chose nous soit jamais possible) conscience de ses limites. Certains enfants ont besoin dune double, voire dune triple prise en charge: souvent une rducation psychomotrice ou (et) une psychothrapie sont ncessaires pour accompagner le travail portant sur les structures de pense. Un travail sur le langage est aussi souvent essentiel.
Est-on jamais certain de choisir le bon terme?
Les questions de vocabulaire sont, dans le domaine dit des sciences de lhomme, peut-tre plus encore quen tout autre, dune complexit crasante. Jessayerai plus loin de clarifier ce que jentends par structures de la connaissance. Ici, je me contenterai de dire:
- Que jai rejet lexpression cognitif compte-tenu du sens quelle prend en psychologie, sens qui na quaccidentellement un rapport direct avec ce que jenseigne (cf. par exemple les cahiers de psychologie cognitive).
- Que je nai pas tent (ce ne serait dailleurs pas moi de le faire) danalyser le rapport entre lexpression structures de la connaissance (dans le sens o je lentends) et lexpression contenants de pense (selon le sens que lui donne le docteur Bernard Gibello). Cela se recoupe, certainement, sur bien des points. Mais cela se recoupe-t-il compltement?  Et, sinon, quelles sont les divergences? Sont autant de questions qui restent ouvertes. Je me contenterai de noter quil est incontestable que les sujets dcrits par cet auteur correspondent dune faon assez gnrale aux cas que nous rencontrons dans notre pratique et je renverrai le lecteur ses ouvrages.

"Plus qu'un enseignement et fortiori une mthode, la formation dispense au GEPALM se prsente comme un catalyseur rveillant une disponibilit intellectuelle et construisant des aptitudes gnrales."
Francine dans les cours de l'IRC (Institut de Recherche et de la Connaissance).

Accueil
Bibliographie
La sirne et le dragon
La formation
Articles